DRUIDES e-VOLUTION   Mise à jour récente !


Source ATIH du 02/05/2018 :

Les deux documents ci-joints visent à donner des informations sur Druides (Dispositif de Remontée Unifié et Intégré des Données des Etablissements de Santé ) suite à la présentation d’octobre dernier et aux retours des DIM.

Pour répondre aux attentes des utilisateurs : automatisation, rapidité des traitements, intégration plus grande aux logiciels métiers, … C’est pourquoi l’ATIH, suite à de nombreux échanges avec des utilisateurs, a décidé d’en tirer les enseignements et de franchir une nouvelle étape en procédant à une refonte complète des outils de remontées d’informations.

Cette modernisation des produits porte le nom de DRUIDES (Dispositif de Remontée Unifié et Intégré des Données des Etablissements de Santé) et concernera à terme l’ensemble des champs du PMSI (MCO, SSR, HAD et psychiatrie) et tous les logiciels de remontée d’informations (GENRSA, PREFACE, AGRAF, FICHSUP, GENRHA, PIVOINE, …)

Ce qui va changer

Jusqu’à présent, les outils proposés (GENRSA, AGRAF, …) étaient des applications « monolithiques » avec des capacités limitées de communication avec le système d’information hospitalier (SIH) et les plateformes de l’ATIH : le médecin DIM devait télécharger et installer manuellement tous les mois la version des logiciels à utiliser, extraire les données de ses logiciels métier, constituer des fichiers texte, les traiter, transmettre le résultat sur la plateforme e-PMSI, commander les traitements OVALIDE, visualiser les résultats des tableaux OVALIDE, télécharger les résultats de valorisation, …

Ce mode de fonctionnement peut être amélioré. En effet, en 2000, à l’époque de leur conception, un accès facile à internet n’était pas garanti. Cela rendait difficiles certaines tâches comme l’automatisation des mises à jour ou la récupération des résultats. Mais aujourd’hui, la situation a évolué et l’accès internet n’apparaît plus problématique. DRUIDES tient compte de cette évolution en adoptant une architecture basée sur les API (Application Programming Interface).

Il s’agit d’un ensemble de fonctionnalités jusqu’à présent réservées aux outils de l’ATIH (GENRSA, AGRAF, …) qui seront mises à disposition des développeurs sous la forme d’interface de programmation applicative.

  •   L’intégration complète de DRUIDES ne sera pas une obligation.

Pour les établissements souhaitant conserver le mode de fonctionnement antérieur, une compatibilité sera assurée au travers d’un client minimal.

Mode « DRUIDES totalement intégré au SIH »

Concrètement, le traitement, la transmission, la visualisation des tableaux OVALIDE pourront être directement intégrés aux logiciels métiers du médecin DIM. ( quand le DIM en dispose ! )

 

Etant à la fois en communication avec le SIH et les plateformes de l’ATIH, DRUIDES proposera de nouveaux services :

– Lancement des traitements OVALIDE en « mode simulation » depuis le logiciel métier

Récupération automatique des résultats issus des traitements OVALIDE (valorisation, case-mix, contrôles qualité, logs GenRSA…) sous une forme normalisée qui facilite leur exploitation par les applicatifs métiers (cf. format JSON)

Retour possible aux dossiers (liaison avec le n° administratif/RSS)

Accès à toutes les versions disponibles des référentiels, au choix de l’utilisateur: CCAM, CIM, tarifs GHS, médicaments de la liste en sus, actes classants, listes d’exclusions

Un scénario de ce type devient envisageable :

« Lorsque le traitement sur la plateforme e-PMSI est terminé, le logiciel PMSI récupère automatiquement les résultats (tableaux OVALIDES, VisualValo séj, …) sous une forme normalisée (cf. format JSON). Une restitution de ce type pourra être proposée par le logiciel métiers »

Tout est intégré aux logiciels métiers : traitement, transmission des données vers e-PMSI, visualisation des tableaux OVALIDE, validation des résultats, …

L’intégration au SIH permet un pilotage logiciel du processus de remontée des données d’activité du PMSI par les applications métiers de l’établissement, en amont des remontées des données PMSI (permettant les simulations évoquées plus haut). Ce mode de fonctionnement permet de prendre en compte les modes d’organisations et les processus de la structure : gestion multi sites, règles de validation spécifiques, automatisation des contrôles, … Il permettrait par exemple à terme une validation par chaque type d’acteurs internes (pharmacie, secteurs d’activité…) de ses propres données, transmise ensuite au DIM/DAF pour validation générale avant transmission.

Vais-je retrouver les mêmes fonctionnalités/résultats ?

Avec DRUIDES, les contrôles, les référentiels utilisés, les résultats des tableaux OVALIDE ou la valorisation proposée par les logiciels métiers sont identiques et conformes à la mise en oeuvre de l’ATIH. Autrement dit, outre le gain de temps pour les développeurs qui n’auront pas besoin de redévelopper les fonctionnalités, on a la garantie d’obtenir toujours le même résultat d’un éditeur à l’autre à partir du moment où il s’appuie sur DRUIDES.

Mode « DRUIDES iso fonctionnalités »

Pour les structures qui ne souhaitent pas investir dans une solution métier intégrant DRUIDES, l’ATIH proposera une interface graphique allégée permettant de réaliser les transmissions mensuelles réglementaires. Cette interface minimale baptisée « client-minimal druides » ressemblera au mode de fonctionnement actuel (extraction manuelle de fichiers du SIH à renseigner dans le « client-minimal druides » comme c’était le cas avec GENRSA, AGRAF, FICHSUP, …) et ne pourra, par conséquent, pas bénéficier de toutes les améliorations liées à son intégration et interaction avec le SIH (nécessité d’exporter des fichiers texte, récupérer les résultats, …).

La récupération dans ce cas ne serait plus automatique, contrairement à la solution complète intégrée, mais resterait possible manuellement.

Cependant, le « client-minimal druides » sera en mesure de communiquer avec les plateformes de l’ATIH ce qui rend possible le scénario suivant :

Le « client-minimal druides » s’appuie sur les API DRUIDES et se met à jour automatiquement. DRUIDES lui indique que les transmissions MCO et HAD pour M6 2019 sont autorisées. Cette information est signalée au DIM par une icône verte. Par contre, une icône orange indique que la transmission pour le champ SSR n’est pas encore possible. L’interrogation de DRUIDES permet également de savoir que l’établissement n’a pas d’activité de psychiatrie : cette information est retranscrite ici par un libellé grisé sur PSY». Un clic sur le bouton [Traiter] permet de lancer les traitements. Il faudra ensuite cliquer sur le bouton [Transmettre] pour réaliser l’envoi sur la plateforme et e-PMSI et lancer la production des tableaux OVALIDE. Lorsque les traitements sont terminés, ces derniers pourront être téléchargés en utilisant le bouton [Résultats]. »