Situation financière des ETS ex-DG à fin 2014 !


Publication sur le site de l’ATIH en octobre 2017 d’un rapport “oublié?” daté d’octobre 2016,relatif à la situation économique des établissements de santé à fin 2014 !

Plusieurs faits marquants sont à noter en 2014 dans la vie économique des hôpitaux :
– La poursuite du suivi de la masse salariale et de sa composition. En effet, le poids des dépenses liées aux personnels est majoritaire dans les dépenses totales d’un établissement de santé. ( 63% des dépenses ) ;
– L’engagement concret de 31 hôpitaux dans la démarche de la certification des comptes ;
– La mise en place d’un dispositif d’accompagnement des établissements publics de santé dans la sécurisation de leurs contrats de prêts structurés.

Pour en savoir plus le rapport fait 66 pages : rapport_comptesfinanciers_2014

Ce rapport aborde finalement le “déséquilibre financier” des ETS

  • Les dépenses issues de l’activité des établissements augmentent plus vite que les recettes (6,4% versus 6,0%) sur la période 2012-2014.
  • Le résultat principal est de -445,4 M€ en 2014. Entre 2012 et 2014, le déficit moyen augmente de 187 K€, alors que l’excédent moyen diminue de 16 K€.
  • Le ratio résultat /recettes est de -0,6% en 2014 et il diminue de –0,3 points entre 2012 et 2014.
  • Le taux de marge brute qui est de 6,0% en 2014 est globalement en détérioration sur la période (-0,9 points).
  • Le taux de Capacité d’Auto Financement  (4,5% en 2014) est aussi au niveau global en diminution sur la période (-0,9 points).

Endettement et investissements :

  • Les emprunts : le montant des emprunts réalisés en 2014 a été divisé par deux par rapport à 2012.
  • L’encours de la dette financière, dont le montant est de 33 007,0 M€ en 2014, évolue de 4,4% entre 2012 et 2014. Après avoir augmenté de +3,8% entre 2012 et 2013, un ralentissement est observé entre 2013 et 2014 : l’évolution est de 0,6%. On observe donc un ralentissement du recours à l’emprunt.
  • Les investissements : le montant des investissements réalisés en 2014 est de 5 439,9 M€, c’est-à-dire une diminution de -27,9% entre 2012 et 2014.
  • Le taux de renouvellement des immobilisations est de 4,9% en 2014, soit une diminution de -2,4 points entre 2012 et 2014. Néanmoins, cette diminution est moins marquée en 2014 (-0,9 points entre 2013 et 2014) qu’en 2013 (-1,4 points entre 2012 et 2013). Un ralentissement de la dynamique d’investissement est donc constaté.
Pour l’ensemble des catégories d’établissements, le financement des séjours MCO est le principal contributeur à la croissance des recettes versées par l’AM, observée entre 2013 et 2014 (+1,6 points). Viennent ensuite le financement des champs PSY et SSR (+0.39) , puis le paiement de l’activité externe. (+0.32)

Euh ? ce matin j’ai entendu une news : un effort d’économie de 3 milliards pour la sécurité sociale portée …..  par les hôpitaux !!