ANAP: Journée nationale SSR et territoires


Un mot sur cette journée parisienne “à l’autre bout de Paris” pour moi qui venait de la gare de l’Est …  Matinée pluvieuse et après midi étouffante dans notre capitale préférée …mais ça on s’en fout un peu !  Coté participation l’Anap a réussi son pari : au bas mot 150 personnes présentes dans cette salle proche de la tour Eiffel

Coté participants : là aussi que du bon : des “vrais gens du terrain” directeurs et médecins MPR pour la plupart , experts ANAP et bien sur les représentants des fédérations D. CAUSSE ( FEHAP), A. MOKEDE (FHF), A. MOUTEL-SEILLER (UGECAM), E. NOEL ( FHP) et J. TOUZARD (Croix Rouge) modéré en table ronde par le Dr. M-D LUSSIER(ANAP) sur le thème “Evolutions et perspectives des SSR”

Le programme a été publié sur ce site le 15/06/2017

 

 

 

 

 

La matinée a été consacré à “vivre” les expériences de trois régions :  Résumé de la journée à lire aussi sur le site de l’ANAP  

Equipe mobile SSR
P. GOBIN, SSR Les 3 soleils
A. DURAND, ARS Ile de France

SSR de Recours
Dr B. NICOLAS, SSR St Hélier
A. VIVIES, ARS Bretagne

SSR et SAMSAH (Service d’accompagnement médico-social pour adulte handicapé )
Dr P. ROPPENNECK, SSR Les Herbiers UGECAM
P. DAVOUST, SSR Les Herbiers excusé
Dr F. BRECHON, ARS Normandie

3.ANAP_SSR_SAMSAH_ABC_Normandie

Expériences étrangères
K. HATEM, Ylios
M. PULIK, DD 78

4.ANAP_SSR_REX_Etrangers

Modérateur : F. RICHOU, ANAP

Passionnant de constater les grands écarts existants entre les prises en charge en rééducation/réinsertion aux Pays bas , en Irlande, au Danemark, au Royaume-Uni et en Suède …on est bien loin de nos SSR métropolitains …sans doute il y a de bonnes solutions opérées dans ces états, notamment pour faire face à la pénurie médicale en médecin MPR en France …

Pause déjeuner comme si on y était Reprise dans l’après midi

Evolutions et perspectives des SSR
D. CAUSSE, FEHAP
A. MOKEDE, FHF
A. MOUTEL-SEILLER, CNAMTS
E. NOEL, FHP
J. TOUZARD, Croix Rouge
Modérateur : Dr. M-D LUSSIER, ANAP

Deux questions posées aux personnalités :

  1. Rééducation, réadaptation réinsertion, et le virage ambulatoire, quels leviers , quelles opportunités ?
  2. Faut il repenser la place du SSR dans le parcours de soin sur un territoire de santé ?

Mes notes : ça vaut ce que ça vaut !

Pour A. MOUTEL-SEILLER représentant les UGECAM  , il faut décloisonner, faire bouger les lignes, sortir de nos” murs”, et pourquoi pas faire des mariage de raison

Pour D. CAUSSE plusieurs défis s’annoncent :

–> le défi de la transformation de l’offre de soins nécessite

  • de sortir de la théorie de “l’implantation préalable” ,
  • il faut repenser les parcours de soin ( admission directe, rééducation pré opératoire, ré-autonomiser les patients “en” EPHAD)
  • il faut prendre garde aux logiques financières qui peuvent donner des signaux contra cyclique avec des effets à l’inverse des attentes ! La DMA actuelle “crispatrice” par ex pourrait nous orienter vers une direction de soin en contradiction avec les objectifs de santé publique
  • les NTIC ne doivent pas se résumer à un outil de sélection par le plus rapide des patients …
  • être attentif aux dérives de parcours de patients GHT centrés ou de penser que la médecine de ville (installée en maison “médicale”)  pourra faire comme un hopital de jour sous couvert de convention négociée avec la CNAMTS
  • de faire évoluer les problèmes de démographies médicales en MPR
  • de rassembler les projets au delà des fédérations
  • de valoriser la recherche en  SSR “chaire de handicap dans le nord”

Pour A. MOKEDE, FHF : discours rapide et peu compréhensible , je m’excuse auprès de l’auteur

  • le virage ambulatoire a été étudié par l’APHP … le conseil de surveillance a fournit un rapport à lire ( trop cool je l’ai trouvé !)
  • le virage ambulatoire n’est pas là pour répondre à un souhaite de la population, mais uniquement à un objectif TAA ( euh là je suis pas d’accord …la TAA surfe sur les souhaits de la population “consommatrices de soins” pour réduire les dépenses …vision réductrice bien entendue  )

J. TOUZARD propose de moderniser les prises en charge ( faut il voir du coté des pays nord européens très en pointe ? )

Pour E NOEL il faut :

  • réfléchir au financement
  • développer la télémédecine
  • les SSR doivent être les pivot des NTIC
  • décloisonner ,inventer de nouvelles prises en charge
  • faciliter les parcours , coder
  • développer la prévention dans les SSR

Enfin pour finir la journée un échange sur les GHT et la place des SSR …et là pas de surprise ! les GHT s’organisent pour la plupart seuls , les SSR des GHT n’ont qu’à “bien se tenir” , leur avenir est écrit ailleurs maintenant !! Et que dire ou penser des “micro- SSR” intra ou hors GHT ? Pourront ils faire face à la pénurie médicale grandissante ? Même rattaché à un EPHAD , trouveront il un médecin qui assurera seul les astreintes 24/24 ? Tient j’y pense et les EPHAD ? quel avenir sans médecin coordonnateur ? Quelle taille critique ? … C’est la chute des dominos qui se met en route !

Comment l’arrêter ? On ne résout pas les problèmes avec les modes de pensée qui les ont engendrés ( Einstein A.) Sortir de nos mécanismes de pensées classiques ! Inventer , oser ….

Clôture de la journée
ANAP : Katia JULIENNE, DGOS excusée remplacé par Dr Servat :”L’ambulatoire doit permettre de mieux prendre en compte le patient à domicile”

CQFD