Consignes de codage du COVID-19 : MAJ 20_04_20


Mise en ligne du 20/04/2020

Les consignes de codage du COVID-19 sont mises à jour avec les consignes de codage pour le champ HAD, pour les séjours ne correspondant pas aux consignes de codage des MP pendant la période de l’épidémie.

atih_consignes-covid19_200420

Pour décrire encore plus précisément les situations cliniques liées au Covid-19, l’ATIH propose désormais six extensions au code originel “U07.1 Covid-19”.

Les extensions sont les suivantes :
• U07.10 COVID-19,forme respiratoire, virus identifié
• U07.11 COVID-19,forme respiratoire, virus non identifié
• U07.12 COVID-19,porteur de SARS-CoV-2 asymptomatique,virus identifié
•U07.13 Autres examens et mises en observation en lien avec l’épidémie COVID-19 Personne contact ou coexposée , diagnostic de COVID-19 non retenu cliniquement et/ou radiologiquement, prélèvement non effectué ou non conclusif ; cas possible secondairement infirmé.
• U07.14 COVID-19, autres formes cliniques, virus identifié
•U07.15 COVID-19, autres formes cliniques, virus non identifié

Le transcodage nécessaire aux comparatifs internationaux reste encore à affiner.

l’ATIH insiste pour coder en diagnostics associés significatifs, si la définition est respectée : les manifestations cliniques (dyspnée, manifestations extrarespiratoires comme la confusion, diarrhée…) ; les éventuelles complications de l’infection Covid-19 (sepsis, défaillance d’organe, choc septique…) ; un éventuel syndrome de détresse respiratoire de l’adulte ; l’isolement ; la nosocomialité ; et enfin les comorbidités (obésité, diabète, immunodépression, pathologies respiratoires, cardiaques, rénales ou hépatiques chroniques…).

L’ATIH recommande également de “coder tous les actes effectués lors du séjour (imagerie, actes de réanimation, etc.)“, tout comme de “coder en diagnostic associé un code de Covid-19 pour les patients atteints admis pour une séance“.

ATTENTION A CE JOUR LES MANUELS DE GROUPAGE N’INTEGRENT PAS CES MODIFICATIONS