La TAA est l’affaire de tous ! 1


Alors comme ca la qualité des écrits médicaux dans les dossiers ne serait pas optimale pour permettre un codage de qualité et donc optimiser la recette de l’établissement dans le quel vous exercez vos fonctions de DIM ?! Ce constat lu sur le forum cnim est très instructif sur la stabilité des choses à l’hôpital malgré toutes les réformes passées ou en cours
Tous les lecteurs de ce site vivent depuis que le DIM existe, la « problématique » de la mauvaise qualité des informations médicales disponibles dans les dossiers des patients pour optimiser-garantir le codage PMSI (qu’il soit professionnalisé ou non)
La TAA a débarquée voici 11 ans , qu’est ce qui a changé sur ce point ? l’accréditation ? la certification  ? la certification des comptes ? les contrôles externes avec sanction ? la circulaire frontière ?

Et après ? La pratique individuelle de certains confrères cliniciens a t-elle fondamentalement changée sur le plan des écrits ? Pas vraiment ! Pire parfois ils en usent pour manifester leur mécontentement statutaires ( grêve des actes de 2008 )
Nos instances locales ou régionales ou nationales réagissent elles ? que nenni !

Par contre ils n’est pas rare d’observer l’un ou l’autre DIM qui doit affronter, qui le directoire, qui la CME , qui le directeur pour justifier d’une baisse de recettes … « naturellement liée à un mauvais codage » …evidemment les organisations de soins sont Tip Top et les dossiers nickels chrome !

Il serait temps que l’hôpital se réveille collectivement et arrête de nous (DIM) laisser ramer seuls dans la cale du navire
Il est temps de :
1. prendre conscience collectivement du cap à tenir et des manœuvres à mettre en place pour faire avancer le navire dans le bon sens : la TAA est l’affaire de tous ! Bo….el !
2. veiller à ne pas perdre ce cap : les tableaux de bord « papier peint » ne servent à rien d’autre qu’à  dire ‘ils sont fait » ; garder à l’esprit les objectifs visés par chacun d’eux et les accompagner de bonbons sucrés ou poivrés
3. étoffer les rameurs du DIM d’athlètes de haut niveau trapus et bien cortiqués – a qui on a tendance à faire porter le chapeau ( inutile dans la cale)
4. responsabiliser la capitainerie du navire  dans le suivi efficient des manœuvres … et éviter les situations à risque d’iceberg

J’ai parfois le sentiment de vivre à l’hôpital comme dans une cour de maternelle : dès qu’un drame apparait on cherche un coupable …  » c’est pas ma faute, … c’est pas moi c’est lui … il fait n’importe quoi  » …je vous laisse deviner qui est le mauvais élève.
Il serait temps que chacun prenne sa rame dans le bon sens , alors le galion avancera vite et bien dans la bonne direction …oui je sais je parle aux rameurs …mais peut être pas que !
Print Friendly, PDF & Email

Laissez un commentaire

Commentaire sur “La TAA est l’affaire de tous !