Ateliers RIMP 2014… Rendez vous en 2015


MARDI 9 DECEMBRE 2014

L’ATIH a eu le plaisir de convier les DIM (médecins ou TIM° à des ateliers thématiques centrés sur les outils mis à disposition des ES pour la production de l’information médicalisée en psychiatrie (RIMP) et son analyse
Deux thématiques distinctes ont été abordées durant 4 séances de travail proposées à Paris et Lyon
Les ateliers « qualité RIMP » et « restitutions en psychiatrie » se sont terminés hier à Paris en présence des principaux responsables de l’ATIH , je cite les Dr Axelle Menu, Marie Caroline Clément et Anis Ellini, vos actuels interlocuteurs sur Agora
Les principaux travaux en cours à l’ATIH dans le champ de la psychiatrie nous ont été présenté .
Pour mémoire un comité technique psychiatrique œuvre depuis quelques années pour faire évoluer d’une part la qualité et la pertinence du recueil de l’information et d’autre part sa restitution et son analyse
Les membres de ce comité sont désignés sur le site de l’ATIH. Il est composé de membres représentants les fédérations , la DGOS, l’assurance maladie, l’ATIH et le CNIM

Manifestement il existe une marge de manœuvre sur le plan exhaustivité et qualité des données du RIMP ( et pas uniquement du coté des données « médicales » mais aussi du coté « anohosp » )
Ceci dit le recueil du RIMP semble tendre vers une (r)évolution à ? terme

Coté restitution les outils développés par l’ATIH à destination des établissements et des tutelles régionales ou nationales ne sont pas en reste
Je vous invite , si vous avez la chance de gérer du PMSI PSY à aller y jeter un œil…vous risquez d’y passer quelques longues heures …
Même si ces outils ne sont pas aussi performant que votre infocentre préféré , ils sont néanmoins très instructif pour peu que vous n’ayez pas la chance d’avoir ni infocentre, ni requeteur, ni outil de pilotage en interne

Un scoop nous a été lâché ( bon d’accord c’est du réchauffé pour les « stagiaires  » des premiers ateliers) l’ATIH va visiter en 2015 quelques établissements de psychiatrie pour mieux comprendre les sujets et les enjeux méritant une évolution du RME-PSY
Les débats riches occasionnés par ces ateliers ont mis en exergue les divergences d’usage qu’ont notamment les ARS des tableaux de bord produits par RME – PSY, mais aussi des données régionales de psychiatrie ( Manifestement sur ce plan aussi les régions ne sont pas toutes logées à  la même enseigne)

Je ne vais pas m’étendre sur les nombreux échanges fort pertinents relatifs à la concordance des recueils ( RIMP, DRESS (SAE)) ou sur les tranches d’âge variables selon l’opérateur du traitement…je retiendrais un mot du directeur de l’agence  » la psychiatrie a la chance de pouvoir travailler sur le fond pour développer des outils pertinents »
Il est vrai que l’absence de valorisation ne doit pas nous faire perdre de vue l’intérêt d’un recueil exhaustif et de qualité . Si vous êtes encore sceptique , allez donc faire un tour du coté de SNATIH PSY

L’ATIH n’en restera pas là si l’on en croit le Dr Menu, de nombreux objectifs restent à finaliser sur deux axes
– recherche de nouveaux indicateurs :
– offre de soins hospitaliers,, médicosociaux, libéral
– personnel des établissements
– recettes OQN
– Explorations thématiques
– Hospitalisation au long cours en psychiatrie
– Prise en charge des enfants, adolescents
– prise en charge des personnes âgées
– prise en charge des troubles mentaux hors structures de psychiatrie
– addictologie

En conclusion, je vous invite à passer le mot , même si la VAP est partie en fumée , le RIMP est plus que jamais utile pour voir avec pertinence ce qui est produit dans nos établissements de psychiatrie
Gageons qu’à l’avenir les tableaux d’activité fournis par RME- PSY puissent servir aux établissements à comprendre, voir négocier leur DAF plus clairement avec leur ARS…en attendant une hypothétique TAA en psychiatrie ?

Laissez un commentaire