Insuffisance rénale…


L’OMS décrit désormais les insuffisances rénales chroniques dans un cadre plus large de  « maladie rénale chronique » et propose de coder en plus la maladie sous- jacente éventuelle. Cette modification s’accompagne de la mise à jour de tous les codes N18.– lorsqu’ils sont référencés comme code dague au sein des autres chapitres de la CIM.

Les différents stades sont définis en fonction de la filtration glomérulaire (FG) :

  • N18.1 Maladie rénale chronique, stade 1 : Lésion du rein avec FG égale ou supérieure à 90 ml/min ;
  • N18.2 Maladie rénale chronique, stade 2 : Lésion du rein avec FG entre 60 ml/min et 89 ml/min ;
  • N18.3 Maladie rénale chronique, stade 3 : Lésion du rein avec FG entre 30 ml/min et 59 ml/min ; Insuffisance rénale chronique modérée
  • N18.4 Maladie rénale chronique, stade 4 : Lésion du rein avec FG entre 15 ml/min et 29 ml/min ; Insuffisance rénale chronique sévère
  • N18.5 Maladie rénale chronique, stade 5 : Lésion du rein avec FG inférieure à 15 ml/min. Insuffisance rénale chronique terminale.

Apoplexie urémique† (I68.8*)
Démence urémique† (F02.8*)
Neuropathie urémique† (G63.8*)
Paralysie urémique† (G99.8*)
Péricardite urémique† (G99.8*)
Rétinite rénale† (H32.8*)
Stade terminal de maladie rénale :
• SAI
• après échec de greffe du rein
• avec dialyse
• sans dialyse ou transplantation
Urémie chronique

Source fascicule spécial 2010

Bien sur ces  » nouvelles » définitions rappelées aux praticiens n’ont rien de nouveau . L’ANAES les publiait déjà en 2002 dans plusieurs documents permettant de poser le diagnostic de l’insuffisance rénale . Je vous livre ici le docuement de synthèse bien utile pour les « apprentis » médecins

Bonne lecture

Print Friendly

Laissez un commentaire