V11 à vos marques


Juste avant de découvrir la véritable officielle et unique dernière mouture de la célèbre V11 du moteur de groupage, je vous propose un condensé de tout ce que j’ai pu glané …pour vous mettre l’eau à la bouche voici quelques documents à télécharger

Bonne lecture à tous – à vos calculettes pour les prochains EPRD …

Le Dr Chomon propose une analyse de l’avant dernière version de la V11.1 bis

 » J’ai tenté de décortiquer le document, et sans les explications de l’ATIH c’est vraiment pas simple

  • La version V11.1bis est l’avant dernière et les travaux sont théoriquement finis
  • Plus de CMA de précarité (cf scénarii de la DREES pour leur financement)
  • Les CMD 14 et 15 + 25 assujetties aux effets de seuils de DS comme pour les sévérités 234 (déclassement de vos GHM complexes si DS courte)
  • Nouveaux GHM proches des concepts « programmé / pas programmé » en utilisant des CMA spécifiques (trauma, complication)
  • Des nouveaux GHM médicaux (page 5) qui ont tout l’air d’être chirurgicaux (certaines interventions pour stomie, reconstruction du sein, cervicocystopexie) ???
  • Nécessité de construire des listes d’exclusions car nouvelle liste de CMA et maintenant niveau de CMA. Plus on décrit, plus on occupe tous les niveaux, c’est normal.
  • Le cumul des CMA et de leurs niveaux n’est pas envisagé (complexe). L’EFP l’avait abordé …
  • J’avoue ne pas bien comprendre leur perplexité sur les listes d’exclusions. Si on prend le max du niveau de sévérité du RSS, on en a rien à faire des autres de niveau inférieur. Pourquoi s’embêter à faire des exclusions ???
  • Il est mentionné un risque d’augmentation des GHM pour incompatibilité diag acte page 17, il me semblait que c’était exactement le contraire avec la nouvelle définition du DP ????
  • Nouveau format de RUM !!!! Oui vous avez bien lu, nouveau format pour introduire un nouveau type de diag !!!! le DAC
  • Les DAC diagnostics associés complémentaires sont des états pathologiques, mais « sans effort de soins »… C’est pas écrit comme cela (c’est « sans effet sur la facture »), mais c’est ce que l’on comprend. Bref toute la polémique sur l’effort revient sur l’avant de la scène. Vous aurez bien évidemment compris que ce type de diag ne rentre pas dans l’algo… et que la définition de l’effort NE REPOSE QUE SUR UNE APPRECIATION PERSONNELLE !!!!!!!!!!!!. Actuellement j’ai des CMA qui ne sont pas retenues par les contrôleurs car « à la vue de l’importance de l’effort, on ne vois pas pourquoi on vous payerai autant… ». Cela demande des explications de l’ATIH car la définition du DAC est tordue et perverse. Avec cette approche nous allons aboutir à définir des CMA, à partir des actes CCAM et plus à partir de la CIM X. »

Le Dr Garrigues du CNIM  adressait le 07 juillet un courrier à Me Podeur pour la sensibilisé aux difficultés rencontrées par les DIM lors des contrôles externes – notamment en termes d’interprétation de la charge en soin ou de la prise en charge … à lire JUSTE Là–>BG0808

Commentaire personnel : un seul conseil me vient à la lecture de toute ces nouveautés : « tout ce qui n’est pas écrit n’est pas fait  » : c’est impossible de vouloir défendre un dossier médical vide de sens et/ou de réflexion !

Le seul « fil rouge » suivit par l’assurance maladie est celui là … alors chers confrères praticiens  » à vos crayons ! , l’avenir ( financier) de votre employeur  (établissements de santé) est entre vos mains » …

Print Friendly, PDF & Email